Réalisation Dupont.ca 

Le Grand Réveil 

Un regard en profondeur sur qui est vraiment la cabale (état profond, élite, ...)

NB: Traduction française du texte original de Justin Martino fondateur de CE (Collective Evolution


Si vous connaissez le contenu de CE, vous avez peut-être remarqué que nous nous référons fréquemment au gouvernement fantôme, à l'état profond, à la cabale, aux Illuminati et à l'élite. Nous utilisons souvent ces mots de manière synonyme, bien que certains de ces termes aient des significations légèrement différentes.


Si vous n'êtes pas familier avec la véritable signification de ces termes, cet article est pour vous! Cet article examinera ce qu'est le gouvernement fantôme, quelles personnes et quelles entreprises en font partie, et comment il a acquis autant de contrôle sur le gouvernement américain et la société en général.

Que signifient «gouvernement fantôme» et «état profond»?

Le gouvernement fantôme et l'État profond sont tous deux des termes politiques dans un sens, car ils sont utilisés pour définir les groupes de personnes qui contrôlent le gouvernement américain. Je ne parle pas des personnes au sein des partis politiques qui contrôlent apparemment le système - pas les présidents ou le Congrès - mais les individus et les entreprises qui contrôlent le gouvernement et influencent les politiques et les décisions. La définition même du gouvernement fantôme se trouve dans le terme lui-même; c'est la véritable entité gouvernementale qui se cache dans l'ombre, prenant toutes les décisions importantes en secret. Leur agenda politique et leurs véritables motivations sont complètement cachés au public. 


Ce ne sont pas les personnes que vous voyez dans les médias grand public, ni les personnes pour lesquelles vous votez; ce sont les individus qui se cachent dans l'ombre, ce qui est précisément la façon dont ils sont capables de garder le contrôle sur la population, alimentant l'illusion de la démocratie. Le terme état profond fait référence à «un État dans un État», un groupe de personnes qui ont tellement de contrôle à l'intérieur d'un État qu'elles n'ont pas à se conformer aux mêmes lois, en grande partie parce que ce sont elles qui les créent.  


L'État profond peut même inclure des éléments du gouvernement, y compris le Pentagone, qui a agi à l'abri de nombreuses lois. Jusqu'à cette année, par exemple, ils n'avaient jamais été audités, malgré le fait que cela soit illégal et qu'un incroyable 10 000 milliards de dollars en argent des contribuables étaient totalement ignorés depuis 1996. Selon un rapport détaillé du journaliste Mike Lofgren:


L'État profond n'est pas composé de l'ensemble du gouvernement. C'est un hybride d'agences de sécurité nationale et d'application de la loi: le ministère de la Défense, le département d'État, le département de la Sécurité intérieure, la Central Intelligence Agency et le ministère de la Justice. J'inclus également le Département du Trésor en raison de sa compétence en matière de flux financiers, de son application des sanctions internationales et de sa symbiose organique avec Wall Street.


De nombreux politiciens ont publiquement discuté des personnes qui contrôlent secrètement le système politique américain, et créent des lois et les plient. Comme John F. Hylan, ancien maire de New York, l'a expliqué:


La véritable menace de notre République est le gouvernement invisible, qui, comme une pieuvre géante, étend ses jambes gluantes sur nos villes, nos États et notre nation. . . La petite coterie de puissants banquiers internationaux dirige virtuellement le gouvernement des États-Unis à ses propres fins égoïstes. Ils contrôlent pratiquement les deux parties. . . [et] contrôlent la majorité des journaux et magazines de ce pays. Ils utilisent les colonnes de ces papiers pour se soumettre ou chasser des fonctionnaires qui refusent de faire les enchères des puissantes cliques corrompues qui composent le gouvernement invisible. Il opère sous le couvert d'un écran autoproclamé [et] saisit nos dirigeants, organes législatifs, écoles, tribunaux, journaux et toutes les agences créées pour la protection du public.


Le sénateur Daniel K. Inouye, un politicien américano-asiatique de haut rang, a également déclaré: «Il existe un gouvernement ténébreux avec sa propre Air Force, sa propre marine, son propre mécanisme de collecte de fonds et la capacité de poursuivre ses propres idées sur le national intérêts, libres de tout contrôle et contrepoids, et libres de la loi elle-même. » (source) Theodore Roosevelt, ancien président des États-Unis, a déclaré:


Les partis politiques existent pour assurer un gouvernement responsable et pour exécuter la volonté du peuple. De ces grandes tâches, les deux anciens partis se sont détournés. Au lieu d'instruments pour promouvoir le bien-être général, ils sont devenus les outils d'intérêts corrompus, qui les utilisent de manière impartiale pour servir leurs objectifs égoïstes. Derrière le gouvernement ostensible trône un gouvernement invisible qui ne doit aucune allégeance et ne reconnaît aucune responsabilité envers le peuple. Détruire ce gouvernement invisible, dissoudre l'alliance impie entre les entreprises corrompues et la politique corrompue, est la première tâche de la politique de l'époque.


Lorsque l'ancien président Eisenhower a inventé le terme «complexe militaro-industriel», sa principale préoccupation était la possibilité d'une «montée désastreuse d'un pouvoir déplacé». Après lui, l'ancien président John F. Kennedy (JFK) a averti les citoyens que nous vivions dans «un système qui a mobilisé de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d'une machine très soudée et très efficace qui combine militaire, diplomatique, renseignement, économie, opérations scientifiques et politiques. Il a poursuivi en déclarant que «ses préparatifs sont cachés et non publiés. Ses erreurs sont enterrées, pas titrées. Ses dissidents sont réduits au silence, non loués. Aucune dépense n'est remise en question, aucune rumeur n'est imprimée, aucun secret n'est révélé.» Même avant ces deux-là, l'ancien président américain Woodrow Wilson a révélé :


Depuis que je suis entré en politique, les opinions des hommes me sont principalement confiées en privé. Certains des plus grands hommes des États-Unis, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelqu'un, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si vigilant, si imbriqué, si complet, si omniprésent, qu'ils feraient mieux de ne pas parler au-dessus de leur souffle quand ils en parlent pour le condamner.

Qui fait partie du gouvernement fantôme et de l'État profond?

Étant donné que le gouvernement fantôme et l'État profond sont des termes assez larges pour définir les personnes et les sociétés qui contrôlent le gouvernement, ils incluent beaucoup de gens et beaucoup de sociétés. Pour commencer, le gouvernement fantôme comprend des familles milliardaires comme les Rockefeller et les Rothschild. 


Les Rothschild sont devenus très riches dans les années 1700 hors du système bancaire, puis se sont répandus dans toute l'Europe, gagnant plus de pouvoir à travers d'autres industries. La famille a également des moments matrimoniaux stratégiques avec de grands noms tels que Du Pont, Hilton et Guinness. Cependant, les Rothschild sont les plus connus pour leur contrôle sur l'American Federal Reserve Bank, bien qu'ils possèdent d'innombrables grandes banques dans le monde entier. Consultez cet article CE pour mieux comprendre comment les grandes banques fonctionnent réellement et prendre le contrôle de la société. 


Les Rockefeller ont leurs mains dans pratiquement toutes les industries, y compris la banque, la santé, le pétrole, la nourriture, etc. Il y a plus d'un siècle, les fondations Carnegie et Rockefeller ont commencé à modifier les programmes d'études universitaires en médecine afin de mettre davantage l'accent sur les produits pharmaceutiques afin d'augmenter leurs bénéfices. Ils ont investi leur argent dans la recherche sur les médicaments et en ont fait l'objectif principal des soins de santé modernes. 


Depuis lors, les Rockefeller et l'élite bancaire ont pu contrôler et tirer profit de l'industrie pharmaceutique. L'AMA, la plus grande association de médecins des États-Unis, applique le paradigme du traitement médicamenteux en faisant un lobbying intense auprès du Congrès et en publiant l'une des revues les plus influentes, JAMA, qui est largement financée par les annonceurs pharmaceutiques. 


Les réseaux de médias traditionnels appartiennent à moins de cinq sociétés multinationales, et toutes ces sociétés ont des liens avec les familles Rothschild et Rockefeller. Les Rockefeller ont également participé à la création des Nations Unies (ONU), dont vous pouvez lire plus dans notre article CE ici. 


Cela ne peut pas lever les drapeaux rouges pour ceux qui ne connaissent pas la famille Rockefeller, mais considérez ceci: L'ONU a été créée en 1945 à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Dans pratiquement tous les conflits mondiaux, quelque chose est créé à partir de ce conflit pour donnez l'illusion que tout ce qui est créé le résoudra. Avez-vous déjà pensé que les personnes qui ont créé le conflit le font pour pouvoir proposer la solution afin de manipuler la population et de gagner davantage de pouvoir? 


George Soros est un autre membre clé du gouvernement fantôme, déguisé en milliardaire philanthropique. Ses dons semblent sincères et significatifs, mais si vous regardez de plus près, vous vous rendrez compte que chaque don qu'il fait a un motif caché derrière lui, aidant à sécuriser son contrôle sur le paysage politique et à son tour en profiter. Semblable aux Rockefeller et aux Rothschild, il a obtenu son contrôle politique partout aux États-Unis et dans d'autres endroits comme l'Europe et détient de nombreux investissements stratégiques, y compris dans le DNC et dans les organisations qui soutiennent le DNC. Vous pouvez en savoir plus sur George Soros dans nos articles CE ici et ici. 


De nombreuses grandes sociétés font également partie du gouvernement fantôme. SONY est l'une de ces sociétés, car la CIA et le gouvernement ont des liens étroits avec l'industrie cinématographique. Dans une déclaration faite l'année dernière, Wikileaks a écrit: «Les archives Sony montrent que dans les coulisses, il s'agit d'une société influente, liée à la Maison Blanche (il y a près de 100 adresses e-mail du gouvernement américain dans les archives), avec une capacité d'impact lois et politiques, et avec des liens avec le complexe militaro-industriel américain. " Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans notre article CE ici. 


La liste des sociétés qui pourraient être considérées comme membres du gouvernement fantôme s'allonge encore et encore: Exxon Mobil, Monsanto, Big Pharma Companies, Corrections Corporations of America, Wall Street (Goldman Sachs, etc.), American Bail Coalition, autres grandes pétrolières les grandes entreprises, les grands acteurs de l'industrie de l'élevage industriel, etc. Les entreprises membres de l'État profond ou du complexe militaro-industriel comprennent de gros entrepreneurs militaires comme Lockheed Martin. Selon William Hartung, le directeur du projet sur les armes et la sécurité au Center for International Policy, les entrepreneurs «interviendront périodiquement pour essayer de mettre un terme aux pratiques qui les rendraient plus responsables».

Comment ils influencent la législation et contrôlent le gouvernement

Il est clair que les entreprises ont une forte emprise sur les réglementations gouvernementales; Sinon, pourquoi des produits chimiques seraient-ils introduits dans nos aliments et l'environnement? Même l'Environmental Protection Agency des États-Unis a des liens étroits avec les sociétés pétrolières, bien qu'elles soient censées être l'agence gouvernementale qui protège l'environnement (en savoir plus ici). 


La réponse simple à cette question: l'argent, la promesse de mieux contrôler la population et les efforts de lobbying. Le gouvernement fantôme peut manipuler ou, dans certains cas, créer une législation par le biais de liens étroits avec des politiciens ou même des organisations comme l'American Legislative Exchange Council (ALEC). 


L'ALEC est un groupe conservateur composé de législateurs des États et de chefs d'entreprise qui permet aux entreprises d'aider à rédiger, ou dans certains cas, de simplement remettre une législation que les «législateurs officiels» peuvent ensuite reconnaître et proposer officiellement. L'ALEC a été responsable de nombreux projets de loi immoraux, notamment ceux qui visent à réduire le salaire minimum, à supprimer les droits des électeurs, les lois pro-armes à feu, les projets de loi ag-gag (cruauté envers les animaux), etc. 


Le Centre pour les médias et la démocratie (CMD) a effectué des recherches sur le financement de l'ALEC tout en examinant Exxon Mobil et les actes répréhensibles de l'entreprise concernant le déni du changement climatique. CMD a constaté que 98% du financement de l’ALEC provient de sources privées autres que les législateurs des États. Cela signifie que ALEC est essentiellement entièrement financé par des sociétés mondiales, dont Exxon Mobil. Le satiriste politique John Oliver explique cela en détail ci-dessous:

L'ALEC a joué un rôle crucial en influençant les lois entourant le contrôle des armes à feu, le système pénitentiaire, les lois de vote, les politiques environnementales, les lois sur la cruauté envers les animaux, le salaire minimum, etc. 


La législation soutenue par l'ALEC n'est pas créée «pour le peuple», mais plutôt conçue pour que les entreprises puissent augmenter leurs bénéfices et créer des trous de boucle afin de ne pas avoir d'ennuis avec la loi. Vous pouvez en savoir plus sur ALEC dans notre article CE ici. 


Il existe également des tonnes d'autres exemples de sociétés qui influencent le gouvernement en dehors de l'ALEC. Une affaire judiciaire a porté sur les liens de l'EPA avec Monsanto, sur les lois contraignantes et sur les problèmes environnementaux et sanitaires liés aux produits de l'entreprise (OGM, herbicide Round Up, etc.). 


Vous pouvez en savoir plus ici. Big Pharma est une autre industrie étroitement liée au gouvernement. Même s'il est illégal pour Big Pharma de faire de la publicité pour des médicaments dans d'autres pays, c'est tout à fait légal en Amérique du Nord. Les publicités sont souvent trompeuses, surestimant les avantages et omettant complètement les risques ou les effets secondaires potentiels (ou simplement en les mettant dans de minuscules lettres illisibles). 


Bien que la FDA soit intervenue à plusieurs reprises, envoyant des lettres d'avertissement aux sociétés pharmaceutiques ou même les obligeant à retirer leurs publicités parce qu'elles sont fausses, trompeuses et / ou exagèrent les effets de leurs médicaments, c'est toujours un problème permanent (source). 


Les dépenses de lobbying de l'industrie pharmaceutique ont augmenté chaque année et ont atteint un niveau record de 273 millions de dollars en 2009. Cet argent est ensuite utilisé pour influencer les législateurs et les politiciens à façonner la législature en cours. Une étude récente publiée dans le Journal de l'American Medical Association menée par une équipe de l'Université de Yale a révélé qu'un médicament pharmaceutique approuvé par la FDA sur trois présente des problèmes de sécurité. Big Pharma a fait pression sur la FDA pour accélérer son processus d'approbation des médicaments, et c'est ce qui s'est produit en conséquence. Vous pouvez en savoir plus ici. 


Le gouvernement américain entretient également des liens étroits avec les industries de la viande et des produits laitiers. Le gouvernement a aidé les fournisseurs de denrées alimentaires à se tourner davantage vers les produits laitiers et a mis en œuvre l'éducation au lait dans les programmes scolaires. Regardez cette vidéo qui détaille les liens du gouvernement avec l'industrie laitière ici. 


L'USDA a des liens étroits avec de nombreuses publicités et campagnes encourageant les consommateurs à acheter de la viande. Le gouvernement américain dépense 38 milliards de dollars par an pour subventionner les industries de la viande et des produits laitiers, contre seulement 0,04% de celui des fruits et légumes. Si le gouvernement ne bénéficiait pas des ventes de viande et de produits laitiers, notre consommation recommandée de produits d'origine animale serait sensiblement différente. Au lieu de cela, la pyramide du guide alimentaire de l'USDA stipule que vous devriez manger 2-3 portions de lait, de yogourt et de fromage, malgré le fait que seulement 75% des personnes peuvent réellement digérer correctement le lait, ainsi que 2-3 portions de viande, de volaille, poisson, haricots secs, œufs et noix par jour. Ce que le guide alimentaire ne mentionne pas, c'est que de nombreuses études ont prouvé que la consommation de viande et de produits laitiers peut provoquer le cancer, les maladies cardiaques, l'obésité et bien d'autres complications de santé. 


Enfin, un autre moyen crucial pour l'État profond de prendre le contrôle du public et du gouvernement passe par le terrorisme sous faux pavillon. Oui, le gouvernement est impliqué dans la création de ces attaques terroristes et l'infiltration d'autres pays, mais ce n'est pas seulement le gouvernement américain qui profite de la guerre et du terrorisme. Le terrorisme sous faux drapeau est l'idée qu'un gouvernement organiserait une attaque terroriste dans un pays (même le leur) afin de justifier la guerre et l'infiltration d'un pays étranger à ses propres fins (que ce soit pour de l'argent, du pétrole, etc.). ). C'est aussi utilisé pour intensifier un état de peur et de sécurité dans leur propre pays, et pour ce faire, ils ont besoin d'un méchant. Par exemple, dans le cas du 11 septembre, il s'agissait d'Al-Qaïda et d'Oussama ben Laden. Comme l'explique l'ancien ministre britannique des Affaires étrangères, Robin Cook:


La vérité est qu'il n'y a pas d'armée islamique ou de groupe terroriste appelé Al-Qaïda, et tout officier du renseignement informé le sait. Mais, il y a une campagne de propagande pour faire croire au public en la présence d'une entité intensifiée représentant le «diable» uniquement pour pousser les téléspectateurs à accepter une direction internationale unifiée pour une guerre contre le terrorisme.


En substance, la guerre et le chaos sont des entreprises rentables, et ils ont été utilisés par le gouvernement fantôme et l'État profond pendant de nombreuses années non seulement pour prendre le contrôle des nations, mais aussi pour contrôler les masses en utilisant la peur. La guerre n'est souvent qu'un effort de collaboration entre des individus puissants pour mettre en œuvre des plans d'ensemble en créant des conflits et en justifiant la guerre. Ensuite, lorsque cet état de peur accrue se produit dans la société, les gens ne remettent pas en question les projets de loi et la surveillance terroristes, car ils sont mis en œuvre au nom de la «sécurité nationale». «J'ai servi dans tous les grades du sous-lieutenant au major-général. Et pendant cette période, j'ai passé la plupart de mon temps à être un homme musclé de grande classe pour les grandes entreprises, pour Wall Street et pour les banquiers. Bref, j'étais un racket, un gangster du capitalisme. » - Le général Smedley Butler, l'un des généraux les mieux classés de l'histoire américaine


Le sujet de la guerre et de la terreur concerne également le Nouvel Ordre Mondial, car c'est souvent l'objectif primordial lorsqu'il s'agit d'envahir les États-Unis dans d'autres pays ou que l'élite crée le chaos et la terreur dans d'autres pays. Le Nouvel Ordre Mondial est l'objectif supposé d'une poignée d'élitistes mondiaux qui font pression pour un gouvernement mondial unique et un État de sécurité nationale renforcé. Ce groupe, souvent appelé cabale / gouvernement fantôme / État profond / élite, a utilisé des menaces étrangères pour renforcer la sécurité, nous priver de nos droits et envahir d'autres pays. Le monde entier est pratiquement couvert de bases militaires américaines et grandes banques détenues par les Rothschild, à l'exception de quelques pays seulement.

Pourquoi il s'agit d'informations importantes

De nombreuses organisations de presse et personnes refusent de discuter du gouvernement fantôme et de l'État profond, que ce soit parce qu'ils craignent la négativité entourant le sujet ou parce qu'ils sont détenus et financés par ces groupes de personnes. Amber Lyon est un journaliste de CNN récompensé par trois Emmy Awards qui a déclaré publiquement que les médias grand public sont régulièrement payés par le gouvernement américain ainsi que par les gouvernements étrangers pour rapporter et manipuler de manière sélective des informations sur des événements spécifiques. Elle a également admis que le gouvernement américain avait un contrôle éditorial sur le contenu des médias grand public. 


Ce n’est rien de nouveau; l'Opération MOCKINGBIRD de la CIA est le programme gouvernemental faisant référence à son intérêt et à ses relations avec les médias grand public. MOCKINGBIRD est issu du précurseur de la CIA, le Bureau des services stratégiques (OSS, 1942-47), qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, a créé une relation de travail avec des journalistes et des experts de la guerre psychologique opérant principalement sur le théâtre européen. 


Il est clair que la vérité nous est cachée depuis longtemps, mais il est crucial que nous ne percevions pas ces informations comme «effrayantes», mais plutôt comme stimulantes. Si nous craignons le gouvernement fantôme et refusons d'en discuter, alors nous alimentons son contrôle perpétuel sur le système. 


Cependant, si nous mettons en lumière ce sujet et expliquons aux autres comment fonctionne réellement notre système politique, un changement réel et durable peut effectivement se produire. 


La démocratie ne vous donne que l'illusion de la liberté et des «droits de l'homme», car ce n'est que sans un gouvernement dominant et au service de l'élite que vous pouvez vraiment avoir ces choses. 


Articles connexes de la CE: les institutions de l'État profond qui contrôlent l'Amérique, peu importe qui vous votez pour le budget noir 

- c'est ce que le gouvernement secret ne veut pas que vous sachiez


Traduction par Yvan Dupont

Source et texte en anglais sur CE: https://www.collective-evolution.com/2018/03/21/an-in-depth-look-into-who-really-controls-the-us-government-deep-state-because-its-not-the-people/